Les orientations de Google : traduction de l’article de Search Engine Land

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Orientations de Google
Search engine land se fait le relais de propos reccueillis à l’occasion du SMX West. Ces propos sont importants puisqu’il s’agit de ceux de Matt Cutts et de Maile Ohye et autres, sur les orientations de Google suite au Panda update.

Je vous propose une traduction libre et parfois enrichie de mes commentaires. Vous trouverez l’article original sur le site de Search Engine Land : Lessons Learned at SMX West: Google’s Farmer/Panda Update, White Hat Cloaking, And Link Building

Pour explication de ce qui va suivre Matt Cutts rappelle que Panda est un algorithme qui s’applique de façon systématique sans intervention humaine. Ce qui peut engager des dommages collatéraux.

Le blocage des contenus de faible qualité

La faible qualité d’une page peut réduire le ranking de son site tout entier. Dans le cas, par exemple de rubriques nouvellement créées, encore vides ou les questions restées sans réponses dans des sites communautaires, la solution à adopter est de renseigner une balise meta ainsi :
<meta name=«robots» content=«noindex» >

Si Google considère qu’un site n’est pas utile pour les utilisateurs, il peut ne pas le crawler très souvent.

Matt Cutt confirme que les changements de l’algorithme concernent les US, pour le moment, mais qu’il devrait rapidement sortir des frontières. L’impact sera plus fort aux US car les contenus ciblés y sont plus nombreux.

De nombreux autres changements devraient intervenir cette année, mais toujours basé sur le même objectif :
Améliorer la visibilité des contenus originaux, au détriment des fermes de contenus.

White hat cloaking

Même inspiré par de bonnes intentions, pour Google, le procédé est à proscrire dans tous les cas : pas de contenu distinct pour les moteurs et les visiteurs.
De même pour les textes cachés, même pour des raisons d’accessibilités.

Présenter des contenus différents à des nouveaux visiteurs vs les autres est à manipuler avec attention. Il s’agit d’une technique basée sur des cookies. Or, Google se comporte uniquement comme un nouveau visiteur. Il faut garder à l’esprit que Google n’enregistre pas de cookie.

Les liens dans les communiqués de presse

Matt Cutts confirme qu’ils ne modifient pas la valeur du Pagerank. Cependant, ainsi que pour les réseaux sociaux comme Facebook, l’utilité réside dans la notoriété, pour que des liens soient faits dans un second temps.

Les retweets

De même que pour les communiqués de presse, les retweets ne sont pas pris dans le calcul du Pagerank.
Il se peut que l’on ait l’impression du contraire en constatant certains articles placés plus haut que d’habitude. Cependant, il s’agirait d’un effet dû à la personnalisation des Serps et de notre propre expérience avec Google (utilisation des médias sociaux, fréquentation de la page en question, historique..)


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wladimir Quensière

Webmaster technique, SEO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *